Caméras, drones, Big Data... Tout sur le méga-projet pour faire de Casablanca une ville sûre et sans embouteillages

Pour en finir avec les bouchons et l’insécurité et pour surveiller au plus près les mouvements des habitants de la ville blanche, Casa Transports vient de lancer un appel d’offres pour le compte de la DGSN. Détails exclusifs sur ce chantier à 720 millions de dirhams, qui risque de changer 
le quotidien des Casablancais dans les trois années à venir.

Par

Une sorte de “tour de contrôle” permettra à la DGSN de gérer les embouteillages ou un quelconque incident grâce aux images retransmises sur leurs écrans. Crédit: MAP

La fin des chantiers à Casablanca, ce n’est pas pour demain. La Société de développement local (SDL) Casa Transports a lancé, en février dernier, un appel d’offres restreint auprès d’une dizaine de groupements de sociétés internationales et marocaines opérant dans le domaine des transports, des infrastructures et de la sécurité. Objectif : faire de la capitale économique une “smart & safe city”. Entendez par là, une “ville intelligente et sécurisée”. Évalué à 720 millions de dirhams, ce mégaprojet — dont le dossier technique a pu être consulté par TelQuel — permettra, au mieux d’ici 2023, à la Direction générale de la sécurité nationale (DGSN) de garder un œil sur la ville blanche et ses habitants à travers une série d’équipements…

article suivant

Restrictions des déplacements de et vers la ville de Fès du 11 au 16 mai