Mustapha Ramid : “L’Espagne a favorisé le Polisario et l’Algérie”

Le ministre d’État chargé des droits de l’homme, Mustapha Ramid, s’est exprimé sur sa page Facebook au sujet des tensions entre le Maroc et l’Espagne. Pour lui, Madrid a fait preuve d’une attitude totalement irresponsable et inacceptable.

Par

Mustapha Ramid, ministre d'État chargé des droits de l'homme.

Mustapha Ramid est le premier membre du gouvernement à s’exprimer sur les tensions entre le Maroc et l’Espagne, au lendemain du déclenchement de la crise des frontières entre Fnideq et Sebta.

Le ministre d’État chargé des droits de l’homme estime que l’accueil par l’Espagne du chef du Polisario dans l’un de ses hôpitaux, sous une fausse identité, s’est fait au mépris du bon voisinage qui nécessite coordination et concertation. Pour lui, il s’agit d’un acte totalement irresponsable et inacceptable.

السلام عليكم
إن إقبال دولة إسبانيا على استقبال رئيس جماعة البوليزاريو المسلحة، وإيوائه بأحد مستشفياتها بهوية مزورة، ودون…

Publiée par ‎المصطفى الرميد El Mostapha Ramid‎ sur Mardi 18 mai 2021

Mustapha Ramid se pose également la question de ce qu’attendait l’Espagne en accueillant le chef d’une milice qui porte les armes contre un pays voisin. Il s’étonne du caractère secret de cette opération et remet en question les intentions de l’Espagne qui a cherché à préserver l’identité de Brahim Ghali.

à lire aussi

Il se demande par ailleurs comment aurait été la réaction de Madrid si c’était le Maroc qui avait fait une telle démarche. Pour lui, le constat est clair, l’Espagne a favorisé ses relations avec le Polisario et l’Algérie plutôt que le Maroc.

Il conclut sur le fait que le Maroc a fait beaucoup de sacrifices pour le bien de sa relation de voisinage avec l’Espagne, et que sa réaction face au non-respect de la réciprocité est tout à fait légitime.

Mustapha Ramid appelle ainsi Madrid à revoir sa politique de voisinage avec le Maroc et à faire preuve de respect.

article suivant

Maroc-Espagne : ce que pense la diplomatie marocaine de la résolution du parlement européen