Euros, euros, euros... et football?

Par Yassine Majdi

Indignation générale. Scandale mondial. Il s’agit sans doute de l’une des actualités qui ont fait le plus débat cette semaine. Le plan conçu par 12 clubs de football européens pour créer une Super Ligue qui s’affranchirait complètement des limites imposées par l’UEFA et la FIFA en termes de marketing et de revenus publicitaires. Le club des 12 s’est autodésigné comme une sorte de royauté du football, oubliant le poids de l’histoire. Tottenham, l’un des six clubs anglais ayant porté le projet, a remporté une Coupe d’Angleterre et une modeste Coupe de la Ligue durant ces 20 dernières années. Quel poids pèse-t-il face à Aston Villa, modeste équipe de Birmingham, qui a déjà remporté la plus belle des compétitions européennes, la Ligue des champions ? Le projet monté par le club des 12 a longtemps été brandi comme une menace contre l’UEFA, qui gère les droits de la Ligue des Champions. Sur l’unique base de leur puissance financière, ils réclament un accès régulier (quasi automatique) à la mère des compétitions européennes de football, quitte à mettre fin la méritocratie qui caractérise…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés