“Idarati” : Lancement d'un nouveau portail pour faciliter les procédures administratives

Le portail national des procédures et des formalités administratives “Idarati” a été lancé le 21 avril à Rabat.

Par

Capture d'écran du site idarati.ma.

Le lancement du portail idarati.ma intervient conformément aux orientations royales visant l’amélioration de la qualité des services rendus par l’administration aux usagers, et l’instauration d’une nouvelle relation fondée sur la confiance et la transparence, et dans le cadre de la mise en œuvre des dispositions de la loi 55.19 relative à la simplification des procédures et des formalités administratives.

Le portail Idarati, qui a été réalisé dans le cadre d’un partenariat entre le ministère de l’Intérieur, le ministère de l’Économie, des Finances et de la réforme de l’administration, le ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Économie verte et numérique, l’Agence de développement du digital (ADD) et l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT), constitue une interface d’information unifiée, intégrée et multi-espaces, qui met les informations administratives à la disposition de l’usager.

Une référence nationale

Le portail permettra d’accompagner les questions des citoyens, au Maroc ou à l’étranger, ainsi que des étrangers résidant dans le royaume. Le centre peut être contacté via le numéro de téléphone 3737 et le numéro économique 0802003737, depuis l’étranger sur le numéro 0537679906, et par e-mail pour une réponse dans les 48 heures.

L’espace d’information de ce portail constituera une référence nationale officielle pour l’usager, lui permettant de consulter les procédures et formalités administratives qu’il doit effectuer auprès des administrations, des établissements et des entreprises publiques, ainsi que des collectivités territoriales et toute personne morale assujettie au droit public.

Il est à rappeler que les administrations ne peuvent exiger dorénavant que les actes administratifs et les documents stipulés dans les textes législatifs ou réglementaires en vigueur, tels qu’ils ont été approuvés par la Commission nationale de la simplification des procédures et des formalités administratives et publiés sur le portail national.

Les actes administratifs publiés dans le portail ont été recensés, documentés et transcrits par les administrations concernées, conformément aux dispositions de la loi 55.19 qui a arrêté plusieurs règles en matière de simplification, dont l’interdiction de demander à l’usager de fournir plus d’un exemplaire du dossier de demande d’un acte administratif.

Réforme administrative

Ce portail s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des dispositions de la loi 55-19 relative à la simplification des procédures et des formalités administratives, a déclaré à la MAP le secrétaire général du Département de la réforme administrative, Ahmed Laamoumri, notant que les procédures publiées sur le portail sont les seules approuvées pour le fonctionnaire et le citoyen.

Ce portail s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des dispositions de la loi 55-19 relative à la simplification des procédures et des formalités administratives

Le citoyen peut déposer une plainte auprès du chef du service concerné dans le cas où il serait obligé d’apporter un document qui ne figure pas dans la liste, a-t-il expliqué, ajoutant que la loi est accompagnée d’un ensemble de principes et de règles, notamment l’abstention de l’administration d’obliger l’usager, lors du dépôt de sa demande ou en phase de traitement, de présenter une pièce, un document ou une information, ou de faire une formalité administrative plus d’une fois.

Le chef de division du Centre d’appel et d’orientation administrative du Département de la réforme administrative, Abderrahim Hassia, a souligné, dans une déclaration similaire, que les tâches du centre consistent à répondre aux questions des citoyens concernant les formalités, les décisions et les procédures administratives.

(avec MAP)

article suivant

Le gouvernement suspend l'organisation des festivals et des manifestations culturelles