Les Tangéroises et les brigades de la terreur

Par Fatym Layachi

Ici, on ne s’ennuie jamais! Il se passe toujours quelque chose. Il y a toujours au moins un peu de mouvements et régulièrement quelques turbulences. On a beau être un pays considéré comme méditerranéen, on ne vogue que rarement sur des eaux calmes. On n’est jamais totalement tranquilles. Tout ne va jamais parfaitement bien mais tout ne va jamais totalement mal non plus. Ce n’est pas tiède pour autant. Bien au contraire. C’est certes tempéré mais toujours bouillonnant. C’est toujours en mouvement. En début de semaine, le Maroc a suspendu les liaisons aériennes avec la France et l’Espagne. Ces deux pays viennent s’ajouter à une liste déjà longue de pays avec lesquels le Maroc a fermé ses frontières. Tu as un peu de mal à comprendre que la décision ait été prise de manière coercitive et ultra rapide, créant pas mal d’incompréhensions et quelques scènes de panique dans les familles ou dans les aéroports. Mais bien évidemment que tu comprends et respectes la volonté de se protéger au maximum de la propagation du virus et de ses nouveaux variants de…

article suivant

Le PDG d’OCP Mostafa Terrab décoré des insignes d’officier de la Légion d’honneur