Comment Nawal El-Saadawi a influencé le féminisme marocain

L’icône du féminisme Nawal El-Saadawi s’est éteinte le 21 mars à l’âge de 89 ans. Une dissidente connue pour son franc-parler qui a marqué des générations de femmes, bien au-delà de son Égypte natale.

Par

Nawal El-Saadawi, militante et écrivaine égyptienne.

L’écrivaine féministe Nawal El-Saadawi est décédée ce 21 mars 2021. Ardente militante de la lutte pour les droits des femmes, l’Égyptienne s’est éteinte à l’âge de 89 ans. Figure controversée en Égypte et dans le monde arabe, elle a longtemps été à l’avant-garde de la contestation des dogmes, qu’ils soient religieux ou sexuels. Autrice d’une cinquantaine d’ouvrages, traduits dans une trentaine de langues, elle s’est toujours prononcée contre la polygamie, le voile islamique, l’inégalité des droits de succession entre hommes et femmes en islam, et surtout l’excision, qui concerne plus de 90 % des Égyptiennes. La militante née en 1931 a notamment signé deux livres féministes de référence dans le monde arabe : Au début, il y avait la femme et La femme et le sexe. Des ouvrages qui l’ont condamnée à l’exil aux États-Unis après s’être retrouvée sur une liste de personnalités à abattre, dressée par…

article suivant

Cryptomonnaies : Coinbase, la plateforme qui fait exploser la bourse américaine