Désastre environnemental à Rabat-Salé : pourquoi le Bouregreg vire au noir

Des tonnes de liquides toxiques ont provoqué une catastrophe environnementale à Rabat et Salé. Une pollution dangereuse qui s’est infiltrée dans la vallée du Bouregreg, laissant les riverains perplexes quant à ses origines et ses causes. La décharge urbaine d’Oum Azza est souvent désignée comme source du phénomène, mais les responsables sont aux abonnés absents.

Par

Une odeur nauséabonde émane des eaux du fleuve, qui traverse des projets géants en construction, tels que la future Tour Mohammed VI. Crédit: TNIOUNI

Le Bouregreg vit un véritable désastre environnemental ces derniers jours. Une odeur nauséabonde émane des eaux du fleuve, devenues noires à certains endroits, et se répand à Rabat et à Salé, particulièrement dans les quartiers résidentiels bordant les deux rives. Cette pollution a affecté les pêcheurs traditionnels et choqué les citoyens, asphyxiés par les relents désagréables, notamment le soir, se dégageant des eaux de la vallée qui traverse par ailleurs des projets géants en construction, tels que le Grand Théâtre et la future Tour Mohammed VI.

à lire aussi

Le silence des autorités responsables renforce l’hypothèse selon laquelle la source de cette pollution proviendrait de la décharge d’ordures d’Oum Azza. Située à 30 kilomètres à l’est de la capitale, elle traite environ 850 000 tonnes de déchets…

article suivant

Cryptomonnaies : Coinbase, la plateforme qui fait exploser la bourse américaine