Vaccinez-les aussi contre l’égoïsme

Par Yassine Majdi

C’est donc ça le progrès ? Alors que la science a enfin trouvé une solution prometteuse à la pandémie qui chamboule notre existence depuis maintenant un an, voici que les intérêts particuliers reprennent le dessus. L’Union européenne et le Royaume-Uni se livrent une véritable bataille commerciale sur fond d’exportations de vaccins britanniques fabriqués en Belgique.

“Nous voici désormais réduits à des vies humaines de seconde zone à l’heure du chacun pour soi et du ‘vacci-nationalisme’”

Yassine Majdi
Pendant ce temps-là, d’autres puissances, comme les États-Unis ou le Canada (oui, le Canada !), ont grâce à leur force de frappe acquis bien plus de vaccins anti-Covid que nécessaire. Beaucoup plus que nécessaire. Dans le cas du Canada, on parle de doses couvrant cinq fois les besoins de la population locale. Une véritable hérésie, car dans notre partie du monde nous ne sommes même pas encore certains de pouvoir vacciner tous les nôtres. Nous voici désormais réduits à des vies humaines de seconde zone à l’heure du chacun pour soi et du “vacci-nationalisme”. Et les conséquences sont terriblement inquiétantes. Dans une récente étude,…
article suivant

Le Maroc maintient l’utilisation du vaccin AstraZeneca pour les plus de 65 ans