Ismaël Saïdi : “Si vous avez zéro en maths c’est parce que vous n’avez pas étudié, pas parce que le prof est raciste”

DR

Smyet bak ?

Mohamed.

Smyet mok ?

Assia.

Nimirou d’la carte ?

BX811817.

Votre pièce la plus connue, ‘Djihad’, a fait un carton dans plusieurs pays, dont le Maroc. C’est un sujet drôle, Daech ?

Je parle très peu d’eux, je parle surtout de rupture identitaire. Mais sinon oui, tous les sujets sont drôles. Tout dépend du point de vue. On dit souvent dans mon métier que l’humour, c’est du drame plus du temps. Si vous tombez de votre chaise, ce n’est pas drôle sur le moment, mais si on en reparle, vous et moi dans six mois, vous allez en rire.

Vous l’avez écrite quelque temps avant les attentats contre Charlie Hebdo. Elle prend d’ailleurs plus de profondeur avec les attentats à répétition de ces six dernières années… Comment avez-vous vécu ces événements, juste après avoir écrit sur la radicalisation?

« La pièce ne parle pas de ce qu’on appelle pompeusement “radicalisation”, elle parle de trois gars d’origine marocaine comme moi, qui sont nés et qui ont grandi à Bruxelles comme moi”

Ismaël Saïdi
article suivant

Plus de 90 blessés dans de nouveaux heurts à Jérusalem