Débat : faut-il supprimer la liste des jeunes aux élections ?

Depuis 2011, parmi les 395 représentants au parlement, 90 sont élus parmi les listes des femmes et des jeunes. Ces derniers, tenus d’avoir moins de 40 ans, obtiennent 30 places. Des voix s’élèvent pourtant pour supprimer la liste des jeunes, considérée par certains comme une nouvelle forme de rente politique. A l’approche des élections législatives, les avis divergent.

Par

Ibtissam Azzaoui, députée PAM : “Le fait d’avoir un quota pour les jeunes est une avancée politique importante”

“Il faut qu’il y ait une représentativité des jeunes au sein du parlement. La liste est un mécanisme, on pourrait la supprimer, mais est-ce qu’on a pensé à des alternatives pour permettre à cette large frange de la population d’être représentée? On connaît la réalité électorale et on sait que c’est très difficile, voire impossible, pour les jeunes d’avoir l’accord de leur parti pour se présenter au niveau des circonscriptions locales, et même s’ils y arrivent, c’est difficile de faire campagne. Je suis pour le maintien de cette liste, mais avec un changement de paradigme, que…

article suivant

Cerbère diplomatique