Mohammed Alamouri : “Les pluies ont commencé à redonner espoir aux agriculteurs”

Le début du mois de janvier a été marqué par des précipitations abondantes et généralisées sur l’ensemble du territoire national. Le signe d’une bonne campagne agricole ? Entretien avec Mohammed Alamouri, président de la Confédération marocaine de l’agriculture et du développement rural (Comader).

Par

Brachoua, dans la province de Khemisset. Crédit: Yassine Toumi / TelQuel

TelQuel : La pluie a été presque généralisée sur le territoire national ces derniers jours. Comment a-t-elle été accueillie par les agriculteurs ?

Mohammed Alamouri : Nous sortons d’une campagne agricole de sécheresse et de pandémie durant laquelle les agriculteurs avaient perdu l’espoir. Les pluies de novembre, bien que pas très importantes, ont commencé à redonner espoir aux agriculteurs et plus généralement au milieu rural. On peut dire que c’était déjà une pluviométrie intéressante.

à lire aussi

Pour la période suivante, la pluie qui est arrivée pendant la première semaine de janvier était très abondante et généralisée. La basse pression qui est descendue sur la côte atlantique a ramené avec elle le froid, qui a bénéficié à toutes les zones d’altitude où la neige est également tombée en quantités abondantes sur les reliefs du Rif et de l’Atlas. Ces quantités ont été bénéfiques…

article suivant

Rapport : le CESE plaide pour une politique d’innovation et une meilleure gestion du capital intellectuel