Maroc-Israël, binatna

Par La Rédaction

Les choses semblent passer à la vitesse supérieure. Après des mois de négociations et d’échanges entre Rabat et Tel-Aviv par Washington interposé, le Maroc semble résolument décidé à renforcer, concrètement, ses relations avec Israël. A les porter à un niveau jamais vu auparavant. Aucun avion commercial arborant le drapeau de l’État hébreu n’avait encore roulé sur un tarmac de notre pays. Ce sera fait le 22 décembre lorsque le vol LY 212 atterrira à l’aéroport de Rabat-Salé. Sur le tapis rouge, qui sera à coup sûr déployé pour l’occasion, marcheront Jared Kushner, artisan du deal tripartite Maroc-Etats-Unis-Israël, et Meir Ben-Shabbat, responsable de la sécurité nationale et poisson pilote de Benjamin Nethanyahu pour le rapprochement avec les pays du Moyen-Orient. Pour les quelque 800.000 Israéliens d’origine marocaine, c’est un événement capital.  Des Marocains qui, comme leurs compatriotes installés à l’étranger, reprendront attache avec leurs origines. Cette communauté a accueilli avec des effusions de joie ce lien renouvelé entre leur pays de résidence et celui de leurs origines. Jellabas, selhams ont été de sortie ce 10 décembre, après l’annonce de Donald Trump, qui coïncidait…

article suivant

Effets secondaires du vaccin, capacité de stockage et objectifs : les points à retenir de la présentation du ministre de la Santé