Maroc-États-Unis : un milliard de dollars d’armement, pour quoi faire ?

Dans la foulée de la reconnaissance américaine de la souveraineté du Maroc sur le Sahara, l’agence de presse Reuters annonce un deal d’un milliard de dollars entre les deux pays pour l’acquisition par le Maroc de quatre drones MQ-9B. De quoi donner une autre dimension stratégique au Maroc.

Par

Le 2 octobre 2020, Mark Esper, chef du Pentagone, et Abdellatif Loudiyi, ministre délégué à la Défense, ont signé l’accord de coopération militaire 2020-2030, à Rabat. Crédit: TNIOUNI

C’est peut-être l’un des axes sous-jacents majeurs de l’accord trilatéral annoncé le 10 décembre. Derrière la reconnaissance par Washington de la souveraineté du Maroc sur le Sahara, ainsi que le rétablissement des relations diplomatiques “pleines” avec Israël, le volet sécuritaire et militaire occupe une place de choix.

à lire aussi

Effet domino oblige, le Maroc serait sur le point de conclure un accord avec les États-Unis pour acquérir quatre drones avancés MQ-9B fabriqués par l’Américain General Atomics. Une technologie de pointe réservée à un cercle de pays plus que verrouillé, et dont les dernières ventes témoignent de vues particulières des États-Unis sur des contextes bien précis.

“Le top de la technologie”

Le 11 décembre, Reuters se faisait l’écho d’un “nouveau projet de contrat d’armement au profit du Maroc” d’une valeur d’un milliard de dollars, soumis à…

article suivant

L'Algérie décide de fermer son espace aérien aux avions marocains