Hélène Le Gal : “La mise en œuvre des engagements pris à Paris en 2015 reste d’une actualité brûlante”

Par Helène Le Gal, ambassadrice de France au Maroc.

Il y a cinq ans, le 12 décembre 2015, la communauté internationale adoptait l’Accord de Paris, fruit de plus de deux décennies de négociations sur le climat. Cet accord est historique à bien des égards: c’est avant tout le premier accord universel dans le domaine climatique, un succès pour le multilatéralisme. C’est aussi un accord ambitieux puisqu’il consacre l’engagement à maintenir la hausse des températures en deçà de 2°C et un effort à la limiter à 1,5°C. C’est un accord juste et équilibré, qui prévoit un soutien aux pays en développement et tient compte des circonstances nationales et du niveau de développement de chaque pays. Enfin, l’Accord de Paris est dynamique, puisqu’il prévoit le relèvement des engagements des parties tous les cinq ans. Nous pourrions tous nous féliciter de cette avancée majeure. Pourtant, les efforts actuels restent insuffisants. D’après le GIEC, si les Etats mettaient pleinement en œuvre les engagements pris à Paris, la trajectoire du réchauffement mondial resterait supérieure à 3°C. Le…

article suivant

Des Marocains au Vietnam, un destin insolite