Belmamoun-Toporek : combat en coulisse autour d'un projet de parc éolien à Dakhla

Le projet Soluna, data-center géant prévu à Dakhla et alimenté par l’énergie d’un parc éolien de 900 mégawatts, est le nouveau front de combat entre Omar Belmamoun et Michael Toporek. Si Belmamoun accuse l'investisseur américain de mentir à ses investisseurs, Toporek se défend en invoquant la transparence sur la réalité du projet.

Par

Le feuilleton judiciaire entre Omar Belmamoun et Michael Toporek se concentre désormais sur le projet Soluna à Dakhla. Les deux actionnaires du fonds d’investissement Brookstone Partners Morocco et de l’entreprise d’énergie hydroélectrique Platinum Power s’accusent mutuellement depuis 2019 de détournements de fonds et de sabotage. Le dernier projet en cours est Soluna Dakhla, un data-center géant devant être érigé à Dakhla et alimenté par l’énergie d’un parc éolien de 900 mégawatts s’étalant sur 137 km², qui lui aussi est toujours en attente de construction. Décryptage d’un conflit qui dure maintenant depuis presque deux ans.

à lire aussi

Aux origines du litige

A l’origine, le projet de data-center à Dakhla devait être porté par l’entreprise AM Wind, ancienne filiale du groupe allemand Altus. L’entreprise aurait pu être acquise par Platinum Power. Néanmoins, le…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés