Fais-moi la bise comme un kakistocrate

Par Yassine Majdi

En 2005, le sociologue italien Diego Gambetta cosignait avec son collègue français Hervé Dumez une étude intitulée “La valeur de l’incompétence”, qui répondait à la question que bon nombre d’entre nous se posent : “Pourquoi mon n+1 est-il un idiot ? Basée sur les recherches précédentes menées par Gambetta dans le monde de la mafia, l’étude conclut que le monde universitaire est victime d’un phénomène : la kakistocratie. Tiré du grec kakistos (le pire) et kratos (pouvoir), le terme désigne une forme de gouvernement où les pires d’entre nous sont au pouvoir. La kakistocratie est en fait un synonyme du beaucoup moins élégant idiocratie. Selon la thèse développée par les deux sociologues, la mafia et le monde universitaire fonctionnent selon les mêmes codes : la promotion de l’incompétence.

“La promotion de l’incompétent (le kakistocrate] permet la création d’une dette envers ses donneurs d’ordre”

Yassine Majdi
La réalité de ce système n’a malheureusement que peu de secrets pour tout employé, fonctionnaire ou citoyen marocain.

article suivant

La CNSS annonce la prise en charge des soins afférents au Covid-19