Besoin de bonnes nouvelles

Par Fatym Layachi

C’est l’hécatombe. Autour de toi, rien ni personne ne va vraiment bien. Tout est un peu bancal et tout le monde se casse un peu la figure. C’est la crise dans tous les sens du terme. Entre les gens malades, les familles endeuillées, les commerces qui ne marchent pas et les hôtels en berne, l’ambiance générale est clairement sinistre et les perspectives ne sont pas forcément plus réjouissantes. Et toi, tu n’en peux plus de baigner dans cette sinistrose. Tu as envie de bonnes ondes ! Tu es à deux doigts d’aller sur bonnenouvelle.com mais tu te dis qu’avec un nom pareil, ce site n’existe sûrement pas. Si tu n’étais pas aussi glandeuse, tu le lancerais, ce site. Parce que le moins qu’on puisse dire c’est qu’il y a un grand besoin de bonnes nouvelles. Tu te dis que ce serait vraiment bien s’il y avait un site ou un magazine qui n’annonçait que des trucs positifs. Pas une seule mauvaise nouvelle, que des annonces joyeuses. Ça serait un concept intéressant ou du moins qui ferait du bien. Tu repenses à…

article suivant

La CNSS annonce la prise en charge des soins afférents au Covid-19