Guerguerat : nous avons crevé l’abcès

Par La Rédaction

Certains s’étonnaient presque de la retenue affichée par le Maroc. Plusieurs semaines durant, des éléments du Polisario ont occupé la seule route liant le royaume au reste du continent, provoquant le blocage de plus de 250 camions de transport coincés de part et d’autre de la frontière entre le Maroc et la Mauritanie. Le 13 novembre, après une série d’appels lancés à l’international et plusieurs semaines de patience, il était finalement temps de crever l’abcès. Après plusieurs années, passées de part et d’autre du Mur de défense (c’est du moins ce que suggèrent les versions officielles), les soldats marocains et ceux du Polisario se sont de nouveau fait face, un peu moins de 30 ans après la signature du cessez-le-feu. Pour le royaume, il était hors de question d’accepter le fait accompli d’un poste de douane estampillé RASD au niveau de Guerguerat. Surtout lorsqu’on sait que les séparatistes ont tenté par le passé de construire une capitale et un ministère de la Défense en plein territoire marocain. C’est la faute (non reconnue) du Polisario qui, dans une fuite en avant,…

article suivant

La Jordanie va ouvrir un consulat à Laâyoune