Pédophilie et idées obscures

Par Fatym Layachi

En ce moment, les horribles nouvelles s’enchaînent, d’atroces scandales de pédophilie éclatent. Ce n’est pas tant que tu crois à une prétendue loi des séries mais tu penses que la parole commence à se délier. Que la honte est peut-être en train de changer de camp, et si c’est le cas c’est tant mieux. Tu sais à quel point il est dur pour un enfant victime de violence de pouvoir raconter ce qu’il a subi et qu’il est aussi très difficile pour la famille de faire face à ce choc. Tu sais aussi que dans le plus beau pays du monde, la culture de la Hchouma peut accroître cette tendance à taire l’horreur. Alors quand les affaires éclatent, tu trouves ça positif. Et la dernière affaire qui a éclaté est elle aussi absolument immonde. Il s’agit d’une affaire de viol sur mineures dans une école coranique. Des gamines que leurs parents envoyaient à la mosquée pour apprendre les rudiments de la religion et de la morale ont affirmé…

article suivant

118 établissements scolaires fermés pour contamination au Covid-19, et 413 élèves positifs depuis la rentrée