Rodéo

Par Yassine Majdi

Les experts avaient promis un été sans inquiétude et un coronavirus dont la propagation serait réduite par la chaleur estivale. Mais comme toutes les certitudes depuis ce début d’année 2020, celle-ci a été balayée d’un revers de main par le coronavirus. Cet été ce n’est pas le mercure qui a fait transpirer les Marocains mais les bilans quotidiens du ministère de la Santé. Suivi avec une attention frisant l’obsession, le bilan quotidien du département de Khalid Aït Taleb a parfois interpellé. Ce fut notamment le cas lorsque pendant plusieurs journées d’affilée, le compteur des nouveaux cas de Covid-19 est resté obstinément bloqué sur le chiffre 16 dans la capitale. Malgré l’insistance et les interrogations de la presse, et des citoyens, le ministère de la Santé s’est terré dans un silence des plus étranges. Rabat se serait-elle muée en Zone 51?

“Les Casablancais ont réagi avec colère à la décision prise par le gouvernement d’imposer un couvre-feu et de fermer les écoles”

Yassine Majdi
Difficile dans ce contexte de digérer les mesures annoncées pour la préfecture de Casablanca dans la nuit…

article suivant

Prohibés au sein de l’Union européenne, des pesticides dangereux sont exportés vers le Maroc