Lost in Covid

Par Réda Allali

Nous voilà repartis pour une nouvelle saison, le cœur lourd et l’esprit confus. Zakaria Boualem est comme tout le monde, il ne sait pas à quoi s’attendre. Mais il serait bien entendu très injuste d’en vouloir à nos glorieux responsables, puisque la planète entière patauge dans le grand désordre généré par ce virus démoniaque. Du coup, il n’attend pas grand-chose, le bougre, même pas de la clarté, figurez-vous! Il est bien incapable de savoir quels sont ses droits, d’ailleurs, où il a le droit d’aller et avec quels papiers s’il vous plaît. La multiplication des ordres, des contre-ordres, les découpages en zones, tout cela l’a plongé dans une affreuse confusion. Il est bien possible que ceux-là mêmes qui sont censés nous contrôler soient perdus, eux aussi. Il a par exemple séjourné du côté de Chaouen, ce week-end, et il a été contrôlé sur la route. On lui a demandé sa carte nationale et, à la vue de son adresse casablancaise, les gendarmes ont bondi d’effroi. Ils ont convoqué leur supérieur qui lui a tenu le langage suivant : • Tu es…

article suivant

RAM : plus de 300 pilotes prêts à organiser une grève