CSMD, dernière chance d'espérer

Par Yassine Majdi

Il est de ces moments qui vous redonnent une once d’espoir. Pendant une conférence de presse marathon de 3h30, le président de la Commission spéciale sur le modèle de développement (CSMD), Chakib Benmoussa, cinq des membres de la Commission et près d’une vingtaine de journalistes ont pu échanger librement sur les six premiers mois d’activité de notre G35 national. Heures passées sur le terrain, nombre d’échanges, de plaidoyers reçus, nature des remontées citoyennes… la Commission Benmoussa n’a pas lésiné sur les détails au moment de faire son premier bilan d’étape après six mois de travail. Si les échanges ont largement été dominés par les membres de l’instance, qui ont présenté les résultats de leur travail, ces derniers n’ont pas esquivé les questions de la presse. Un tel exercice de transparence est suffisamment rare au Maroc pour être signalé. Essayons un instant de mesurer la pression qui repose sur les épaules des 35 membres de cette Commission. Au-delà du roi, qui leur a confié leur mission, ce sont les yeux de millions de Marocains qui sont rivés sur leur travail. Les…

article suivant

Massacre du troupeau de moutons de plage David : le chauffard porte plainte contre l’auteur de la vidéo