Télémédecine, médecine communautaire et performances... le système de santé de demain vu par la CSMD

Lors de son intervention à l’occasion d’une conférence de presse de la Commission spéciale sur le modèle de développement (CSMD) le 14 juillet, Ghita Lahlou n’a pas manqué de pointer les défaillances de la couverture médicale et du système de santé. La directrice de l’École centrale de Casablanca prône une gouvernance basée sur la performance.

Par

La télémédecine pourrait grandement faciliter l'accès aux soins. Crédit: DR

Sur la thématique de la santé, nous avons amélioré peu ou prou les conditions d’une partie de la population grâce à une très belle réforme qui est le RAMED. Comme nous avons pu le voir durant cette crise du Covid-19, entre 8 et 12 millions de Ramedistes ont bénéficié des aides du fonds spécial”, a déclaré Ghita Lahlou, membre de la Commission spéciale pour le modèle de développement (CSMD) et coordinatrice de la réflexion sur le capital humain sur le système de santé, lors de ce point-presse tenu le 14 juillet. Un constat plutôt positif, vite noyé dans les recommandations de celle qui est par ailleurs directrice de l’École centrale de Casablanca.

Un remède pour le RAMED

article suivant

Puissant séisme dans l’ouest de la Turquie, des immeubles effondrés