Il s’appelait Toussaint-Alex Mianzoukouta

Par Fatym Layachi

Le 25 mai dernier à Minneapolis, dans le Minnesota, aux États-Unis. George Floyd, afro-américain, est mort pendant son arrestation par un policier blanc, Derek Chauvin. George Floyd a été interpellé par quatre policiers dans sa voiture. Il a été menotté puis plaqué au sol, sur le ventre. Derek Chauvin l’a maintenu au sol par une pression de son genou sur le cou. L’agonie de Floyd a été filmée par des passants. Les images sont absolument insoutenables. Elles ont été diffusées sur les réseaux sociaux et ont fait le tour du monde. Depuis, aux États-Unis, de nombreuses manifestations contre le racisme et les violences policières ont lieu tous les jours. Toi, ces images et la voix de Floyd agonisant, qui dit qu’il ne peut pas respirer, te hantent. Comment un être humain peut-il être capable d’autant de violence? Comment on en arrive là? Par quels mécanismes de haine arrive-t-on à des comportements pareils? A la sortie de ce confinement, tu pensais que nous serions capables collectivement de plus d’humanité. Finalement, nous allons rester des monstres. Autour de toi, la Toile et…

article suivant

Treize ans après la disparition de la petite Maddie, un Allemand suspecté de "meurtre"