Le gris Maroc, la couleur des lois inapplicables

Par Réda Allali

Longtemps, le Boualem a pensé que cette histoire d’exception marocaine était une lamentable entourloupe. Le genre de concept mis en avant par les plus patriotes d’entre nous pour nous convaincre qu’aucun standard mondial ne devait être appliqué ici, sans que l’on sache vraiment pourquoi. Les mêmes, en général, qui se précipitent goulûment sur la moindre ouverture vers un passeport rouge, bleu ou même jaune, pourquoi pas…

“Le gris Maroc, c’est cette zone floue que nous savons fabriquer sans difficulté et dans laquelle nous nous ébattons en toute décontraction”

Réda Allali
Mais depuis le début de cette pandémie, le Guercifi commence à se dire qu’il est bien possible que nous soyons un peuple à part. Nous avons inventé une couleur, rien de moins. Le gris Maroc, voilà comment on pourrait le déposer à l’international. Le gris Maroc, c’est cette zone floue que nous savons fabriquer sans difficulté et dans laquelle nous nous ébattons en toute décontraction. Pour la fabriquer, il faut prendre pour base une loi inapplicable, c’est l’ingrédient le plus important. Puis, y ajouter une dose de tolérance et un…

article suivant

Réouverture des cafés et restaurants dès vendredi 29 mai