Les sexes au temps du corona, une opportunité féministe

Par Abdessamad Dialmy

  Pour les femmes, c’est un confinement marqué par la surcharge des tâches à accomplir, celles de devoir s’occuper des parents malades et/ou âgés, d’accomplir les tâches domestiques, d’éduquer les enfants, relève le sociologue Abdessamad Dialmy.

 

Pour les femmes, c’est un confinement marqué par la surcharge des tâches à accomplir, celles de devoir s’occuper des parents malades et/ou âgés, d’accomplir les tâches domestiques, d’éduquer les enfants, relève le sociologue Abdessamad Dialmy.

De nos jours encore, l’inégalité de genre reste un invariant universel qui résiste aux politiques internationales et nationales en matière de discrimination entre les hommes et les femmes. Cette discrimination est à la fois un postulat psychoculturel qui traverse toutes les sociétés à différents degrés et un résultat qui se laisse constater à l’occasion de la pandémie du Covid-19. L’analyse des données de ce constat permet d’identifier des pistes pour un redémarrage post-Covid-19 sur des bases nouvelles afin de casser une loi historique, celle de la fragilisation des femmes à l’occasion de toute crise, quelle que soit la nature de la crise.

Abdessamad Dialmy, docteur d’Etat, sociologue, professeur à l’Université de Rabat

Le risque de mort au féminin

En février 2020, un rapport du Centre chinois de prévention des maladies affirme que 51,4%…

article suivant

Sélection de films du CCM : quatre films à ne surtout pas rater