Confinement, les trois semaines de trop !

Par Réda Dalil

Sage décision ou excès de zèle sanitaire ? 24 heures après l’annonce de l’extension du confinement jusqu’au 10 juin par le Chef du gouvernement, ce dernier était déjà désavoué par son ministre des Finances, convaincu, lui, qu’il faut encourager les entreprises à reprendre le travail après l’Aïd. Si l’on peut prêter à l’argentier du royaume une volonté d’abréger un confinement coûtant chaque jour 1 milliard de dirhams de PIB, quitte à courir le risque d’accélérer la propagation du virus, une brève revue des indicateurs liés à l’évolution du Covid-19 nous dit le contraire. Au 18 mai, la data disponible montre que le Maroc exerce un réel contrôle sur la situation épidémiologique. Taux de létalité en baisse (2,8 %), taux de guérison élevé (55 %), faible nombre de cas de réanimation (moins de 2 %) et un Ro, soit un taux de reproduction, légèrement inférieur à 1. Certes, l’apparition de clusters dans les espaces industriels inquiète, mais c’est là une réalité avec laquelle il faudra vivre. Dans les pays…

article suivant

Sélection de films du CCM : quatre films à ne surtout pas rater