Ramadan, confinement et longueur de temps

Par Fatym Layachi

Le confinement commence à être long. Tu commences à trouver le temps long; long et particulièrement pesant. Les ftours sur Zoom, les Trivial Pursuit sur Houseparty, les WhatsApp calls, les webinaires sur Skype et les interminables heures de tberguig avec Zee sur FaceTime t’amusent de moins en moins. Les écrans vont finir par avoir raison de ta santé mentale. En tout cas, ce qui est sûr c’est qu’ils ont déjà eu raison de ton sommeil. Le ramadan conjugué au temps du confinement a fait de ton rapport au sommeil un truc totalement incongru. Tu n’es même pas en rythme inversé. C’est bien pire que les autres années. Là, tu dors par pointillés. Tu fais des siestes. Tu regardes des séries. Tu t’essayes à la fabrication de masques pour les cheveux. Tu retournes devant Netflix. Tu t’assoupis. Tu te réveilles, scrolles ton téléphone puis attends l’heure de manger, et ta soirée par écrans interposés peut démarrer. Et tu sens que ça va être comme ça jusqu’à la fin du mois sacré. Autour de toi, tu sens que les gens commencent à…

article suivant

Sans avenir, la Botola attend le feu vert des autorités