Dénoncer le projet de loi 22-20, un acte patriote

Par Fatym Layachi

Tu ne sais pas depuis combien de temps tu es en confinement. La vie d’avant te semble tellement loin. Tu as l’impression que c’était il y a des mois. Tu commences à trouver le temps long. Tu as du mal à trouver ton rythme. Tu ne sais pas très bien comment appréhender le ramadan. Tu as l’impression de ne jamais savoir l’heure qu’il est. Tu ne sais pas toujours quel jour on est non plus. Tu as l’impression d’être constamment en décalage. Mais en décalage de quoi, tu ne sais pas. Tu te couches beaucoup trop tard et as toujours du mal à te lever, quelle que soit l’heure. Apparemment, le confinement et l’angoisse qu’il génère bouleversent le sommeil. Si seulement il n’y avait que ça de bouleversé… Pour combler le vide, tu passes beaucoup trop de temps face à des écrans. Tu te fatigues autant les yeux que les neurones mais au moins ça t’occupe. Tu as même été jusqu’à essayer de faire une harira sur Zoom en suivant les conseils de ta tante. C’était marrant, mais d’un point de…

article suivant

Migrants et réfugiés, la double peine face à la pandémie (Oxfam)