Chakib Alj : “Un gel de la commande publique allait engendrer la mort de nombreux opérateurs économiques”

La suppression du gel des engagements de dépenses publiques rassure la confédération des patrons.

Par

Le patron 
des patrons, 
Chakib Alj. Crédit: Rachid Tniouni/TelQuel

La déprogrammation de la disposition relative au gel des engagements de dépenses publiques, issue du projet de décret-loi proposé vendredi 3 avril par le ministre de l’Économie et des Finances Mohamed Benchaâboun, fait pousser un ouf de soulagement au patronat. Contacté par TelQuel, le président de la CGEM, Chakib Alj, ne cache pas sa satisfaction. “Le projet de décret tel que présenté vendredi a suscité une grande inquiétude auprès du secteur privé. Un gel de la commande publique allait engendrer une mort certaine pour un grand nombre d’opérateurs économiques qui se trouvent dans une situation extrêmement difficile du fait de la crise du Covid-19.” Le patron des patrons se dit par ailleurs “rassuré que les engagements des dépenses soient maintenus, que les paiements des arriérés de l’État soient activés et que les mesures prises soient en faveur de la préservation de notre tissu économique”.

article suivant

Reprise des cours en présentiel : le débat qui agite la rentrée scolaire