Trouver le temps long

Par Fatym Layachi

Le mois d’avril a commencé et pourtant le printemps se fait attendre. Du moins, c’est l’impression que tu as en regardant la ville depuis ta fenêtre. C’est fou le temps que tu passes à regarder par ta fenêtre. Jamais tu n’aurais pu imaginer y passer autant de temps. Tu vas finir par connaître par cœur le moindre changement de couleur du trottoir. Jamais tu n’aurais pu imaginer passer autant de temps à regarder une rue, toi qui d’habitude t’enfermes dans ta voiture et ne regardes surtout pas la rue, surtout pas le dehors. Mais ça, c’était avant. Le temps passe très bizarrement. Les jours s’écoulent et toi tu commences à comprendre cette expression, “trouver le temps long”. Tu réalises à quel point le temps peut être subjectif. Tu repenses à cette semaine passée sur une île avec Zee en enchaînant plages paradisiaques, jolis garçons, folles soirées et déjeuners en terrasse. Tu te dis que cette semaine-là est passée si vite. Et ce n’était pas uniquement à cause des mojitos. Tout s’est enchaîné. C’est passé vite et…

article suivant

Le Maroc et les épidémies, une vieille histoire