La CSMD invite les lycéens à penser le Maroc de demain

Dans le cadre des travaux de la Commission spéciale sur le modèle de développement, les lycées sont invités à coucher sur papier leur vision du Maroc de demain. À la fin, ce sont 22 dissertations qui vont être sélectionnées pour enrichir le débat au sein de l’instance.

Par

Les lycéens ont jusqu'au 12 avril pour envoyer leurs dissertations. Crédit: unsplash

L’évolution de la pandémie et le confinement ne semblent pas freiner les travaux de la Commission spéciale sur le modèle de développement (CSMD). L’instance s’est alliée au ministère de l’Éducation nationale de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique pour lancer une large consultation auprès des lycéens sous le thème “Le Maroc de demain”.

Dès le jeudi 2 avril, les élèves du tronc commun des lycées publics et privés ont été invités à rédiger, en langue arabe, amazighe ou dans une langue étrangère, leur vision du Maroc de demain. À cet effet, un site électronique a été mis en place pour télécharger la fiche technique de la consultation, remplir le formulaire de participation et soumettre les dissertations avant le 12 avril, détaille un communiqué du ministère relayé par la MAP.

Déroulé de la sélection

Dans un premier temps, la sélection sera confiée à des commissions régionales du ministère, qui vont choisir les 10 meilleures dissertations au niveau de chaque région. Dans une seconde phase, une commission centrale conjointe sélectionnera les 20 meilleures dissertations sur le plan national parmi les 120 reçues. 24 autres dissertations (2 par région) seront également retenues”, détaille le département de Saaid Amzazi.

Au cours de la première semaine du mois de mai, les 44 élèves auteurs des contributions sélectionnées présenteront leur dissertation devant les membres de la CSMD et des représentants du ministère. Au bout de cette étape, 10 dissertations sur le plan national et 12 autres sur le plan régional seront ainsi sélectionnées et intégrées en tant que contributions pour enrichir le débat au sein de la CSMD.

article suivant

Migration, plan économique... Le partenariat Maroc-UE au coeur d'une rencontre à Rabat