Plus petite qu’un virus

Par Fatym Layachi

Ça fait une semaine que tu vis confinée. Comme près de trois milliards d’êtres humains à travers la planète. Ça fait une semaine que tu n’es pas sortie de chez toi. Ça fait une semaine que ta vie a radicalement changé. Ça fait une semaine que tes repères, tes réflexes sont modifiés. Ça fait une semaine que tes convictions, tes certitudes et toutes les conneries que tu pensais acquises sont mises à mal. Ça fait une semaine que tu vis confinée, donc. Il n’y a pas si longtemps, tu ne connaissais même pas exactement la définition de ce terme qui pourtant résume ta vie aujourd’hui. Quand tu as regardé dans le dictionnaire qui traîne sur une de tes étagères, tu as découvert que se confiner signifie se limiter, se borner à une activité quelconque, unique ou restreinte.

“Tu réalises que tu es infiniment petite. Encore plus petite qu’un virus”

Fatym Layachi
Jamais tu n’aurais pu imaginer vivre une quelconque expérience de limitation. Toi, tu t’es toujours crue au-dessus de tout. Même tes excès de vitesse, tu savais que tu n’aurais pas…

article suivant

COVID-19 : LE GROUPE RENAULT MAROC ET SES PARTENAIRES COMMERCIAUX SE MOBILISENT POUR FAIRE DON DE 50 AMBULANCES