Tech’Talk : Soyons e-responsables !

Par Amine Azariz

Il est 16 heures, vous êtes à la maison et déjà à votre quatrième café de la journée, votre 124e aller-retour au frigo et surtout, cela fait déjà dix fois que vous avez redémarré votre routeur Internet. Oui, les temps sont durs, votre connexion est lente, très lente, et vous n’êtes pas les seuls.

Vous vous demandez sûrement pourquoi votre connexion semble avoir elle aussi attrapé le coronavirus, si cela va durer et empirer, mais surtout, ce que chacun de nous pourrait faire pour améliorer la situation et éviter le pire : la coupure totale. Avant les solutions, quelques explications.

Internet fonctionne grâce à une matière première, un consommable qu’on appelle la “bande passante”. Quand vous rechargez votre 4G avec un, deux ou 10 gigas, vous achetez de la bande passante. Et cette ressource n’est pas illimitée.

Les autoroutes du réseau

Chaque pays dispose d’une capacité de bande passante totale que tout le monde partage, quel que soit son type de connexion. Imaginez Internet comme une autoroute à quatre voies : chacun dispose d’un véhicule — ordinateur, smartphone, tablette — et circule sur une voie donnée, ADSL, 3G, 4G, fibre optique. On partage tous la même route, mais chacun utilise une voie différente, à une vitesse différente.

Ce qui inédit dans la situation actuelle, c’est la durée du pic qui s’étend sur toute la journée et pendant plusieurs jours

La plupart du temps, cette autoroute est assez large pour permettre à tous de circuler — ou naviguer — normalement. Mais quand tout le monde est connecté en même temps, ce qui est le cas ces jours-ci, cette autoroute subit ce qu’on voit habituellement pendant les jours de grands départs/retours de vacances : un nombre exceptionnel d’usagers qui se déversent en même temps sur les différentes voies, les uns après les autres, jusqu’au ralentissement de tout le trafic. Et pour ne pas arranger les choses, quand les routes sont saturées, il suffit d’un rien pour provoquer un incident qui se transforme en blocage total : l’embouteillage. En informatique on parle d’une “panne réseau en cascade”, ou encore de… fin du monde.

Mais comme tout le monde est déjà assez stressé comme ça, rassurez-vous. Les opérateurs télécom ont l’habitude des pics d’utilisation : les jours de Aïd, les soirs de Ramadan et autres jours fériés mettent à rude épreuve les équipements réseau du pays et les opérateurs y sont préparés. Par contre, ce qui inédit dans la situation actuelle, c’est la durée du pic qui s’étend sur toute la journée et pendant plusieurs jours.

Civisme électronique

Nous devons donc aider les opérateurs à éviter la catastrophe en faisant preuve de “civisme électronique”. Nous devons faire le maximum pour éviter la coupure générale et alléger le réseau. Pensez aux médecins, aux hôpitaux, aux employés qui travaillent à distance, aux autorités et aux personnes seules qui ne peuvent plus rester en contact avec leurs proches.

Voici donc quelques recommandations, ou si vous préférez les 8 commandements du bon e-citoyen :

1. Si vous utilisez l’IPTV et que vous ne regardez pas la télé, éteignez vos récepteurs ! Beaucoup ne savent pas que l’IPTV c’est du streaming. Laisser l’IPTV allumée alors que personne ne regarde, c’est comme laisser une vidéo YouTube tourner en boucle 24 heures sur 24.

2. Le streaming est le pire ennemi de la bande passante. Essayez donc de baisser la qualité des vidéos que vous regardez sur YouTube, Netflix, Shahid et autres services de streaming. Évitez de regarder des vidéos en très haute définition. Optez pour du 720p et évitez les qualités 1080p ou pire encore la 4K. Il vaut mieux du 720p aujourd’hui que du rien du tout demain.

3. Si votre smartphone utilise par défaut la 4G, pensez à passer en 3G. La différence est négligeable pour recevoir les notifications WhatsApp, naviguer sur le web ou utiliser Instagram, la connexion est même souvent plus stable.

4. Appelez vos amis et collègues normalement et évitez les appels WhatsApp et surtout les appels vidéo. Vous rendrez service à la nation tout en évitant de vous habiller, maquiller, raser.

5. Pour vos séries Netflix et autres services de VOD, vous pouvez télécharger vos épisodes et même toute une saison pour la regarder ensuite en offline : faites-le tard la nuit avant de dormir et vous aurez de quoi vous divertir pendant plusieurs jours sans utiliser la moindre bande passante en journée.

6. Et la musique ? Sur Spotify, Deezer et Apple Music, vous pouvez aussi télécharger vos playlists favorites. Faites-le une fois pour toutes et vous n’aurez plus à streamer votre musique pendant très longtemps.

7. Sur iPhone et Android, vous pouvez activer le mode “faibles données” qui limite l’utilisation de votre data. Un mode à recommander même hors période de crise, votre portefeuille en sera ravi.

8. Et pour finir, encore une fois, éteignez vos récepteurs IPTV ! C’est comme laisser un robinet ouvert toute la journée et toute la nuit ; ce n’est bon pour personne.

article suivant

Angleterre : le prince Charles testé positif au Covid-19