Virus et théories

Par Fatym Layachi

On ne parle plus que de ça. C’est en couverture des magazines, ça fait la Une des journaux. Tout le monde est préoccupé. Les évènements sont annulés ou décalés, les festivals sont reprogrammés pour l’automne et des mariages sont reportés. Tout le monde s’inquiète. Certains pour leur santé, d’autres pour leur business, mais tout le monde se pose plus ou moins la même question: sommes-nous prêts à gérer une épidémie du Covid-19? Pour commencer, sommes-nous prêts individuellement? Mais, surtout, sommes-nous prêts en tant que pays? Et bizarrement, tu te rends compte qu’autour de toi, l’indice de confiance n’est pas au plus haut. Et c’est un euphémisme. Zee est en panique. Elle passe sa journée à appliquer de la solution hydroalcoolique sur les mains. Elle en distribue systématiquement aux personnes avec qui elle discute. Elle ne fait plus la bise. Du moins, elle ne fait plus la bise la journée. Le soir, ses principes de précaution ont l’air de se dissoudre dans le vin blanc. A moins que ce soit son angoisse qui soit soluble. Le nombre de cas augmente partout. On commence…

article suivant

RAM adopte des mesures d’austérité