Jazirat Al Kanz : quand la production fait Fort

Début avril, le programme le plus regardé de la télévision marocaine entame sa sixième saison. Un défi lancé par la boîte marocaine de production Vidéorama qui en produit également la version panafricaine et bientôt moyen-orientale. Le Fort Boyard français fait des grands.

Par

L'équipe marocaine et française de Jazirat Al Kanz, lors de la cinquième saison, en 2019. Elle comprend plus de 200 personnes. Crédit: DR

Des chiffres sismiques : 8 millions de téléspectateurs en moyenne par prime, plus de 60% de parts d’audience, près de 200 millions de vues sur YouTube depuis le lancement du programme en 2015… Des records, oui, mais à la pelle ! C’est l’histoire d’un succès inespéré mais bien réel. Un succès arraché à force d’entêtement, d’insomnies vitales, de réveils brutaux. Un challenge à plusieurs facettes. Fédérer, voilà un vilain mot qui pousse à mettre plusieurs œufs dans un même panier. Ici, il s’agit de séparer le bon grain de l’ivraie. Si dans ce cas la fertilité est importée, le labourage est culturellement local. Moulay Ahmed Belghiti, patron de la société casablancaise Vidéorama productrice de l’émission, est l’un des rares de sa fratrie professionnelle à avoir les pieds au Maroc et la tête dans l’universel. Quelques années après des…

article suivant

A Bamako, Bourita rencontre les responsables de la transition malienne et le leader du tijanisme malien