Série ramadanesque : le phénomène “L’Maktoub”, au-delà de la chikha

Série phare du programme ramadanesque de 2M, “L’Maktoub” enchaîne les records d’audience et fait jaser la Toile. Avec un casting intense et exigeant, elle met en scène les péripéties d’une fille de chikha au sein d’une grande famille bourgeoise.

Par

La série "Maktoub", diffusée sur 2M, est le grand succès télé de ce ramadan.

Une chikha haute en couleur qui tire les cordes d’un mariage par intérêt, une grande famille bourgeoise secouée par un lointain décès et confrontée à deux nouvelles arrivantes, des allers-retours incessants entre le chic de Hay Riad et les petites ruelles populaires de Rabat… Diffusée quotidiennement sur la deuxième chaîne durant ramadan et produite par Connexion Média, la série L’Maktoub (Le destin, ndlr) fait des vagues. Sur YouTube, le million de vues est atteint, moins de cinq heures après la mise en ligne d’un épisode. Les chiffres parlent d’eux-mêmes, et pas seulement en ligne. En 2014, le record d’audience pour la fiction avait été attribué à la série Zina, qui avait cumulé près de 9,3 millions de spectateurs. Une performance dépassée par L’Maktoub dès sa première semaine de diffusion, et qui se situe autour de 11 millions de spectateurs.