Zakaria Boualem et les relations sexuelles en dehors du mariage

Par Réda Allali

De nombreux internautes se sont émus cette semaine d’une étonnante enquête parue dans la presse. Selon cette étude, 88% des Marocains se déclarent opposés aux “relations sexuelles en dehors du mariage entre adultes consentants“. Bien sûr, les commentaires acerbes ont fleuri, accusant les Marocains d’hypocrisie, de schizophrénie, d’incohérence et de moult autres terribles tares du même acabit. Petite parenthèse pour signaler une nouvelle fois que lorsque les Marocains disent “les Marocains”, il faut comprendre qu’ils parlent de tous les Marocains sauf eux, bien sûr. Fin de la parenthèse et revenons à ces accusations. C’est une effroyable injustice, et Zakaria Boualem va tout vous expliquer, les amis. Certes, ce sondage peut surprendre au premier abord, c’est une évidence. Tout le monde sait qu’il y a chez nous deux types d’individus: ceux qui ont des relations sexuelles en dehors du mariage entre adultes consentants et ceux qui sont occupés à régler des problèmes logistiques en vue d’avoir des relations sexuelles entre adultes consentants. Ne vous énervez pas, on rigole, on est là pour ça puisque c’est tout ce qu’il nous reste… Mais…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés