Relations sexuelles hors mariage: tout et son contraire

Par Fatym Layachi

Une des choses formidables dans le plus beau pays du monde c’est qu’en suivant l’actu, tu peux être traversée par tout plein d’émotions. Parfois contradictoires. Et aujourd’hui est un jour comme ça. Alors que tu flânais sur Facebook à la recherche d’un tberguig croustillant, tu es tombée sur une pépite que tu n’avais pas remarquée plus tôt. Il y a quelques jours a été publiée une enquête réalisée par un des quotidiens du royaume qui a révélé que la grande majorité des Marocains sont contre les relations sexuelles hors mariage. En soulignant bien que “du nord au sud, dans le monde rural ou urbain, les réponses diffèrent peu et les Marocains semblent unanimement contre les relations sexuelles en dehors du mariage”. En même temps, l’aberrant article 490 du Code pénal du plus beau pays du monde stipule que “sont punies de l’emprisonnement d’un mois à un an, toutes personnes de sexe différent qui, n’étant pas unies par les liens du mariage, ont entre elles des relations sexuelles”. Il y a donc 88 % de tes compatriotes qui sont contre les relations sexuelles en dehors des liens sacrés…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés