Instagram et Botox

Par Fatym Layachi

Les semaines s’enchaînent et ne se ressemblent pas. L’hiver n’a d’hivernal que le nom. Ceux qui avaient du mal à intégrer le concept de réchauffement climatique ne devraient plus trop avoir de doutes. Ta mère a des problèmes de régulation de température. II fait beaucoup trop doux pour allumer la cheminée mais il fait beaucoup trop humide pour éteindre le chauffage. Zee ne sait plus du tout comment s’habiller. Elle a peur d’attraper la crève, en plus. Alors, elle met des couches de fringues. La technique de l’oignon est ce qu’elle a trouvé de plus efficace. Toi, tu essaies de t’adapter. De nouveaux restos ouvrent, de nouveaux endroits sont à découvrir. Ce soir, tu es à un vernissage. C’est super les vernissages, ça ponctue tes semaines. Et puis t’extasier face à une œuvre, un verre à la main entourée de visages familiers est une des activités que tu pratiques le mieux. Autour de toi, ça grouille de monde. Ça s’embrasse. Ça s’envoie des “ma chérie, ça fait trop longtemps” et des “il faut qu’on s’organise un dîner au retour du…

article suivant

42 millions de dirhams pour la Cité de l’Innovation Souss-Massa, inaugurée par Mohammed VI