Mohammed VI lance un programme à 115 milliards de dirhams pour l'eau potable et l'irrigation

Le roi Mohammed VI a présidé, le 7 janvier au Palais royal de Marrakech, une séance de travail consacrée au Programme prioritaire national d’approvisionnement en eau potable et d’irrigation 2020-2027.

Par

Mohammed VI préside une séance de travail consacrée au Programme prioritaire national d'approvisionnement en eau potable. Crédit: MAP

Cette séance de travail s’inscrit dans le cadre des réunions que le roi Mohammed VI avait présidées afin d’élaborer un projet intégré au Programme prioritaire national d’approvisionnement en eau potable et d’irrigation, qui couvre l’ensemble des régions du royaume.

Lors de cette séance, le ministre de l’Équipement, du transport, de la logistique et de l’eau, le ministre de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, et le ministre de l’Intérieur ont présenté des exposés devant le monarque portant sur les différents aspects de ce programme.

Les points suivants ont été évoqués :

– l’amélioration de l’offre hydrique, notamment par la construction des barrages ;

– la gestion de la demande et la valorisation de l’eau, notamment dans le secteur agricole ;

– le renforcement de l’approvisionnement en eau potable en milieu rural ;

– la réutilisation des eaux usées traitées dans l’irrigation des espaces verts ;

– la communication et la sensibilisation en vue de renforcer la conscience liée à l’importance de la préservation des ressources en eau et la rationalisation de son utilisation ;

Le roi Mohammed VI a formulé des instructions pour la mise en œuvre de cette stratégie dont le coût global atteindra 115 milliards de dirhams.

Cette séance de travail s’est déroulée en présence du chef de gouvernement, Saâd Eddine El Othmani, du ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, du ministre de l’Économie, des finances et de la réforme de l’administration, Mohamed Benchaâboun, du ministre de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, Aziz Akhannouch, du ministre de l’Équipement, du transport, de la logistique et de l’eau, Abdelkader Amara, du ministre de l’Énergie, des mines et de l’environnement, Aziz Rabbah, et du directeur de l’Office national de l’électricité et de l’eau potable, Abderrahim El Hafidi.

article suivant

Le port du masque est-il obligatoire en voiture ?