Miloudi Moukharik : “Il faut en finir avec la siba sociale”

Les propositions de l’UMT, présentées à la Commission spéciale sur le modèle de développement le 3 janvier, visent à introduire plus de justice et d’équité dans les relations économiques et sociales. Trois questions à Miloudi Moukharik, secrétaire général de l’UMT.

Par

Miloudi Moukharik, secrétaire général de l’Union marocaine du travail (UMT), centrale syndicale indépendante. Crédit: MAP

Entamées le 2 janvier, les réunions d’écoute de la Commission spéciale sur le nouveau modèle de développement (CSMD) se poursuivent. Vendredi 3 janvier, c’était au tour de l’Union marocaine du travail (UMT), centrale syndicale indépendante, de remettre sa copie. La lutte contre l’économie de rente et pour une fiscalité plus juste était au programme.

Telquel : Une délégation de l’UMT a rencontré les membres de la CSMD. Quels sont les aspects sur lesquels vous avez insisté ?

Miloudi Moukharik : Aujourd’hui, je ne sais pas si on peut parler de modèle social. Nous sommes face à une situation composite, avec du libéralisme, du néolibéralisme, du solidaire… En gros, il n’y a pas de vision. La délégation de l’UMT est partie du postulat que le Maroc n’est pas un pays pauvre. Nous disposons d’un sous-sol riche, d’un grand potentiel en agriculture, de ressources halieutiques,…

article suivant

Assemblée générale de l’ONU : avec El Othmani en porte-drapeau, le Maroc entame un ballet diplomatique virtuel