La DGI mise sur l'IA pour traquer les fraudeurs

La Direction générale des impôts (DGI) a lancé un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système de recoupement et d’analyse des données (SRAD). Ce nouveau système serait capable de collecter les données des contribuables, les analyser et de lancer des alertes contre les fraudeurs fiscaux. Les détails.

Par

DR

La Direction générale des impôts (DGI) s’arme davantage contre les fraudeurs fiscaux. La direction a lancé un appel d’offres pour la réalisation d’une étude relative à la définition de l’architecture de l’environnement analytique Big data, et la mise en œuvre d’un système de recoupement et d’analyse des données (SRAD). La mise en place de ce nouveau système, qui coûtera 996 000 dirhams, entre dans le cadre de l’optimisation des processus métiers, des traitements analytiques et de croisements des données collectées par la DGI, lit-on dans le cahier des prescriptions spéciales (CPS) consulté par TelQuel. Ce système est destiné à jouer un rôle d’intégration et de valorisation des données issues des différentes applications de la DGI et également des données fournies par les partenaires, en vue d’améliorer l’efficacité et la pertinence des contrôles….

article suivant

Tractations pour le nouveau gouvernement : la ruée vers l’arche d’Akhannouch