Aimer n’est pas un crime

Par Fatym Layachi

Cette journée te semble si longue. Il n’est que quinze heures et tu n’en peux déjà plus. Ce matin, tu t’es levée avec des nœuds au ventre. Tu ne sais pas si tu as abusé de ta mère au téléphone ou de Chablis, mais ce qui est sûr c’est que tu n’es pas dans ton assiette. Depuis que tu es sortie de ton lit, tout te paraît insurmontable. Tu galères à faire la moindre tâche. Même te commander à bouffer pour le déjeuner était compliqué. Tu procrastines. Et là, ça fait plus de deux heures que tu es scotchée face à un tableau Excel qui te donne la nausée. Tout te semble plus passionnant que ce tableau que tu étais censée finir hier. Tu lis des articles sur les faux cils de Meghan Markle, d’autres sur des recettes de foie gras vegan. Bref, tu glandes devant un écran. Quand soudain un titre d’article te fait l’effet d’une claque: l’an dernier, 14.503 personnes ont été poursuivies par la justice pour “débauche”. Ce n’est plus la nausée que tu as mais une…

article suivant

Préscolaire, formation, langues... l'éducation au Maroc vu par la représentante de l'UNESCO