Le roi nomme les membres de la Commission spéciale sur le modèle de développement

Voici la composition de la Commission spéciale sur le modèle de développement, dont les membres ont été désignés le 12 décembre par le roi Mohammed VI.

Par

MAP

Outre son président Chakib Benmoussa, cette commission est composée de 35 membres dont voici la liste communiquée par le Cabinet royal :

– ADDIOUI Adnane : Co-fondateur du Moroccan Center for Innovation and Social Entrepreneurship et de la plateforme Wuluj, relative à la participation au financement de projets créatifs et innovants.

– AGHZADI Rajae : Chirurgienne praticienne, présidente de l’association marocaine “Cœur des femmes”.

– AMRANI BOUKHOBZA Mohamed : Doyen de la faculté de droit de Tétouan, professeur d’enseignement supérieur à la Faculté de droit de Tanger.

– BENLYAZID Farida : Critique de cinéma, réalisatrice et scénariste.

– BENALI Laila : Experte internationale en stratégie énergétique et durabilité, Economiste en chef, directrice de la stratégie, de l’économie et de la durabilité à l’APICORP, présidente de l’Arab Energy Club.

– BENMOUSSA Mohamed : Economiste, ex-administrateur du Conseil déontologique des valeurs mobilières, vice-président de l’association Damir.

– BENZINE Rachid : Professeur universitaire à l’Université catholique de Louvain et à la Faculté de théologie protestante de Paris.

– BOUCHIKHI Hamid : Expert en entrepreneuriat et innovation managériale, doyen de SolBridge International School of Business basée à Daejeon, en Corée du Sud, membre de l’Institut marocain d’intelligence stratégique.

– BOUNFOUR Ahmed : Professeur universitaire, titulaire de la Chaire européenne de management de l’immatériel à l’Université Paris-Sud.

– CHAFIL Raja : Directrice du Centre de compétences en changement climatique “4C-Maroc”, chargé de l’appui aux politiques climatiques au Maroc et en Afrique.

– CHAMI Ahmed Réda : Ancien ministre, ancien ambassadeur, président du Conseil économique, social et environnemental.

– EL AOUFI Noureddine : Professeur de sciences économiques, Université Mohammed V de Rabat, président de l’Association marocaine des sciences économiques.

– EL KADIRI Rita : Directrice générale de la Fondation Zakoura pour l’éducation, portée sur l’innovation sociale.

– EL KAMOUNY Khadija : Ingénieur, chef de projet à MASCIR, spécialisé dans le développement vert.

– FIKRAT Mohamed : Dirigeant d’entreprise, président de la commission investissement et compétitivité de la CGEM.

– GUERRAOUI Rachid : Professeur et directeur du Laboratoire d’algorithmique répartie à l’Ecole polytechnique de Lausanne, et à l’Université Mohammed VI polytechnique.

– HILALE Narjis : Professeure à l’International University Geneva, portée sur les questions de l’intelligence artificielle et du développement des capacités des femmes.

– HIMMICH Hakima : Professeure en médecine, acteur associatif dans le domaine de la santé, membre du CESE.

– JAIDI Larbi : Economiste et professeur universitaire, Senior Fellow au Policy Center for the New South.

– JETTOU Driss : Ancien Premier ministre, président de la Cour des comptes.

– JOUMANI Ahmed : Sociologue spécialiste de la culture Hassani, porté sur le développement territorial.

– KSIKES Driss : Ecrivain, dramaturge et directeur d’Economia, centre de recherche de HEM.

– LAHLOU EL YACOUBI Ghita : Directrice de l’Ecole Centrale de Casablanca, présidente et co-fondatrice du mouvement “Les Citoyens”.

– LAROUI Fouad : Ecrivain et professeur universitaire à la Faculté des sciences humaines à l’Université d’Amsterdam.

– MACHCHATE Khalid : Expert en transformation digitale, gestion d’innovation en entreprise, en technologies disruptives et en smart cities.

– MIRAOUI Abdellatif : Ancien président de l’Université Cadi Ayyad à Marrakech, professeur à l’Université de Technologie de Belfort Montbéliard (UTBM), France.

– OMARY Noureddine : Inspecteur des Finances, ancien président de la BCP, ancien secrétaire général du ministère de l’Economie et des Finances, chargé de mission au Cabinet royal.

– OUHAJOU Lakbir : Enseignant-chercheur en géographie à l’Université d’Agadir, expert en développement territorial et des Oasis.

– RACHIK Hassan : Anthropologue, sociologue et professeur à l’Université Hassan II de Casablanca.

– SAADANI Youssef : Economiste, ancien cadre à Bank Al-Maghrib, directeur des études économiques à la Caisse de dépôt et de gestion.

– SLAOUI BENNANI Saadia : Présidente Directrice Générale d’un cabinet de conseil, présidente de la commission “Entreprise citoyenne” de la CGEM.

– TAZI Karim : Homme d’affaires, acteur associatif et administrateur de sociétés.

– TERRAB Mostafa : Président Directeur Général du Groupe OCP.

– TOZY Mohamed : Expert sociologue, professeur des universités à Sciences Po Aix-en-Provence, président de l’association Targa Aide.

– ZAOUI Michael : Banquier d’affaires à Londres et ancien vice-président de Morgan Stanley.

 

(MAP)

 

Pendant que vous êtes là…

Pour continuer à fournir de l’information vérifiée et approfondie, TelQuel a besoin de votre soutien à travers les abonnements. Le modèle classique de la publicité ne permet plus de financer la production d’une information indépendante et de qualité. Or, analyser notre société, réaliser des reportages et mener des enquêtes pour montrer le Maroc « tel qu’il est » a bel et bien un coût.

Un coût qui n’a pas de prix, tant la presse est un socle de la démocratie. Parce qu’à TelQuel nous en sommes convaincus, nous avons fait le choix d’investir dans le journalisme, en privilégiant l’information qui a du sens plutôt que la course aux clics. Pour cela, notre équipe est constituée de journalistes professionnels. Nous continuons aussi à investir dans des solutions technologiques pour vous offrir la meilleure expérience de lecture.

En souscrivant à une de nos formules d’abonnement, vous soutenez ces efforts. Vous accédez aussi à des avantages réservés aux abonnés et à des contenus exclusifs. Si vous êtes déjà abonné, vous pouvez continuer à encourager TelQuel en partageant ce message par email


Engagez-vous à nos côtés pour un journalisme indépendant et exigeant

article suivant

Mauvaise gestion à la CAF : le contexte d’une fuite (1/5)