Ce qu’il faut savoir sur le contrat de gestion provisoire des bus par Alsa à Casablanca

Après la mise sous séquestre de M’dina Bus le 4 octobre, la gestion des services de transport par autobus dans la capitale économique revient au groupe Alsa. Ce dernier est lié à l’Etablissement de coopération intercommunale “Al Baida” par un contrat de gestion provisoire qui couvrira la période courant jusqu’au 31 octobre. En voici les détails.

Par

Deux bus Alsa photographiés à Tanger en août 2017. Crédit: Les bus du Maroc / Facebook

M’dina Bus est définitivement écarté de la gestion du service de transport par autobus dans la capitale économique. Comme annoncé par TelQuel, la prise de commande par mise sous séquestre de M’dina bus a été effectuée, vendredi 4 octobre, après une réunion entre le wali de Casablanca, Said Ahmidouch, et les représentants de M’dina bus et de l’autorité délégante. Dorénavant, c’est Alsa qui gérera le service de transport de la ville, en vertu du contrat de gestion provisoire dont TelQuel détient copie, qui a été signé le 4 octobre par l’Etablissement de coopération intercommunale (ECI) Al Baida et Alsa pour une période courant jusqu’au 31 octobre, et qui a été validé par le ministère de l’Intérieur. “Considérant la perspective d’une mise sous séquestre et…

article suivant

Chronique d’un confinement. Jour 23