Au moins 13 morts après le naufrage d'une embarcation au large de Mohammedia

Une embarcation transportant des candidats à l'émigration clandestine a fait naufrage au large des côtes de Mohammedia le 28 septembre. Le bilan provisoire fait état de treize morts.

Par

TelQuel Arabi

Au moins treize personnes sont décédées suite au naufrage d’une embarcation pneumatique, le 28 septembre, au large des côtes de Mohammedia. Cette embarcation transportait des migrants qui espéraient rejoindre les côtes espagnoles. Depuis, le bilan ne cesse de s’alourdir.

Le 28 septembre au matin, sept corps ont été retrouvés sur la plage de Aïn Harrouda, à quelques kilomètres de Casablanca. Trois survivants ont également été retrouvés inconscients et envoyés à l’hôpital de Mohammedia.

Deux jours plus tard, le 30 septembre, cinq nouveaux corps ont été récupérés au niveau de la plage de Enhala, à Zénata. Selon les autorités locales de la préfecture de Sidi Bernoussi citées par la MAP, les corps de certains noyés ont été identifiés par leurs proches. Ce 1er octobre, selon TelQuel Arabi, le corps d’un jeune homme a été retrouvé, augmentant le nombre de victimes.

Le bilan du naufrage s’établit donc provisoirement à treize morts. Les témoignages des survivants indiquent que l’embarcation transportait une trentaine de passagers, et que quatre d’entre eux seraient parvenus à rejoindre le rivage en vie, puis prendre la fuite avant l’arrivée des autorités, rapporte TelQuel Arabi. Des opérations de recherche continuent d’être menées pour retrouver les autres passagers portés disparus, ainsi qu’une enquête dans la région de Beni Mellal dont sont originaires les occupants de l’embarcation.

article suivant

Réouverture des cafés et restaurants dès vendredi 29 mai