Le PJD s’ouvre aux technocrates, la CDG se forme... Les indiscrets de la semaine

Le PJD s’ouvre aux technocrates

Remaniement. Le PJD s’ouvre aux compétences extérieures au parti. Selon une source proche du Chef du gouvernement, le parti au pouvoir ne serait pas opposé à l’adjonction dans le gouvernement de technocrates repeints aux couleurs du parti islamiste. Néanmoins, “il est nécessaire pour ces personnes de respecter un tant soit peu les valeurs morales du parti”, tempère notre source. Cette addition de personnalités n’ayant pas milité au sein du parti de la lampe constitue une mini-révolution pour la formation politique à la tête de l’Exécutif. Pressé par le Palais d’injecter de la compétence dans le gouvernement en prévision du remaniement à venir, le PJD n’a d’autre choix que de se tourner vers une sphère d’experts sans appartenance politique, afin de palier la rareté de profils d’élite en son sein. “Il faudra néanmoins, conclut notre source, que les instances internes du parti adoubent les noms présélectionnés selon le mode de fonctionnement démocratique du parti”.

article suivant

L’Istiqlal traque les conflits d’intérêt avec une proposition de loi