Ni Euro ni Eco

Par Omar Saghi

Le nom a été choisi, en attendant la naissance, prévue l’année prochaine. La monnaie unique ouest-africaine se nommera l’Eco. Lointain écho à l’écu, ancêtre de l’euro, le choix du nom ne fait qu’ajouter à la réalité d’un tournant majeur dans l’histoire de l’Afrique de l’Ouest. Car une monnaie, c’est un pilier, peut-être le plus important, de la souveraineté d’une communauté politique. Une monnaie unique prélude toujours à d’autres unions, culturelles et politiques, de même qu’elle s’appuie sur de précédentes unions ou convergences. Et le Maroc dans tout ça? Il veut, semble-t-il, adhérer à la CEDEAO, dans toutes ses dimensions. Rabat renoncera alors au dirham? Vers 2025, 2030, 2035? Le flou qui entoure la volonté marocaine d’adhésion à l’union ajoute au mystère. Pour dissiper un peu de ces brumes techniques, faisons un parallèle avec une autre union monétaire, septentrionale celle-là. Au milieu des années 1980, le Maroc fait part de sa volonté d’adhérer à la Communauté économique européenne, ancêtre de l’UE. On connaît la suite. Mais, au final, au regard de ce qui fut le sort de la Grèce, par exemple,…

article suivant

Éliminatoires CAN 2021: Le Maroc dans le groupe E avec la Mauritanie