Vingt-deux ambassadeurs reçoivent leurs dahirs d'affectation de Mohammed VI

Vingt-deux ambassadeurs reçoivent leurs dahirs d'affectation de Mohammed VI

Mohammed VI a remis, le 25 juin, leurs Dahirs de nomination et d'affectations à 22 ambassadeurs dont la plupart connaissaient leurs lieux d'affectations depuis plusieurs mois.

Par

SM le Roi nomme de nouveaux ambassadeurs et reçoit des ambassadeurs étrangers venus prendre congé du Souverain Crédit: MAP

C’est la confirmation du grand mercato des ambassadrices et ambassadeurs marocains. Mohammed VI a reçu, dans la soirée du mardi 25 juin, les 22 ambassadeurs à qui il a remis leurs dahirs de nominations et d’affectations.

Ces derniers, au nombre de 22 avaient été nommés en conseil des ministre du 7 février pour certains, alors que d’autres l’avaient été dès août dernier. Ils ont ainsi prêté serment devant Mohammed VI, et vont ainsi pouvoir prendre leurs fonctions.

Nomination dans des chancelleries africaines délicates

Au rang de ces affectations, certaines chancelleries clés pour le Royaume. En premier lieu, l’Afrique du sud, avec l’affectation de Youssef Amrani, ancien chargé de mission au cabinet royal. “Un diplomate chevronné”, nous confiait une source diplomatique en août, permettant d’appuyer la présence du Royaume dans une région où “il ne faut pas laisser le terrain vide”. D’autant que ce poste ne concerne pas seulement l‘Afrique du sud, avec qui le Maroc entretient des relations complexes, mais aussi le Botswana, l’Eswatini (ex-Swaziland) et le Malawi.

Sur le continent africain toujours, Imane Ouaadil a été confirmée à l’ambassade d’Accra au Ghana. La chancellerie marocaine de ce pays anglophone avait fait parler d’elle en début d’année 2019 après que le ministère a reçu une plainte pour harcèlement sexuel à l’encontre de l’ambassadeur sur place, Mohammed Farahat. Le 14 janvier, une délégation composée de trois personnes s’étaient rendus dans la capitale ghanéenne et avait fait remonté un certain nombre de recommandations. Ces dernières n’ont toujours pas fait l’objet d’une communication du ministère. Dans la foulée, l’ambassadeur sexagénaire était néanmoins remplacé alors qu’il était en poste depuis moins d’un an. Un changement de tête au profit d’Imane Ouaadil, qui devient ainsi la plus jeune femme à être nommé à un tel poste. “Quelqu’un de sérieux, qui a le sens de la gestion”, expliquait une source diplomatique consultée par TelQuel, ajoutait qu’“elle connait très bien le Ghana et c’est une cadre très compétente”.

Prime à l’expérience sur les dossiers sensibles

En Europe, Youssef Balla a été confirmé comme nouvel ambassadeur du Royaume en Italie. Sa mission ? Contrer les « offensives » du Polisario dans la péninsule comme il l’a fait à Lima, au Pérou, au moment où lorsqu’il était à la tête de cette représentation en 2016. Il s’était distingué auprès de parlementaires locaux, permettant à quelques-uns d’entre eux de se rendre à Dakhla, au moment où le Royaume accusait un lourd retard sur le Polisario dans la région d’Amérique latine.

Zhor El Alaoui, anciennement à la représentation marocaine auprès de l’Unesco – et remplacée par Samir Dhar -, officiera désormais à Berlin. “Un acteur clé de l’Union européenne”, commentait une source pour TelQuel, qui est “donc associé à de nombreux dossiers concernant le Maroc. Beaucoup de sujets importants pour le Maroc passent par Berlin”, expliquait notre source en août. La suite des évènements l’a confirmé : figure de proue européenne de l’ouverture sur les questions de migration, la chancelière allemande, Angela Merkel, a fait une apparition remarquée le 10 décembre à Marrakech à l’occasion de l’adoption du Pacte de l’ONU sur les migrations. Une question migratoire qui constitue également l’un des nouveaux piliers de la diplomatie marocaine et dont Zhor El Alaoui devra faire valoir la position du Royaume sur le dossier.

Autre question cruciale à échelle de l’Union européenne, celle de la fiscalité. Le Maroc comptera sur Ahmed Rahhou, au poste de Chef de la mission du Maroc auprès de l’Union Européenne, pour gérer ce dossier épineux, mais également relancer une relation avec l’UE prise en otage durant trois ans par les tractations autour de l’accord agricole.

Autrement, Lotfi Bouchaara, ancien chef de cabinet de Salaheddine Mezouar et représentant permanent adjoint du Maroc auprès des Nations Unies, a été nommé à Moscou. Mohammed Setri, lui, désigné comme ambassadeur auprès du Qatar.

Les 22 ambassadeurs qui ont reçu du roi leur dahirs de nomination :

M. Hassan Abou Ayoub, Ambassadeur de Mohammed VI auprès de la Roumanie et de la République de Moldavie,
M. Khalid Naciri, Ambassadeur de Mohammed VI auprès du Royaume Hachémite de Jordanie,
M. Youssef Amrani, Ambassadeur de Mohammed VI auprès de la République d’Afrique du Sud, de la République du Botswana, de la République du Malawi, et du Royaume d’Eswatini,
M. Mohamed Ali Lazrak, Ambassadeur de Mohammed VI auprès de la République de Turquie,
Mme Zouhour Alaoui, Ambassadeur de Mohammed VI auprès de la République fédérale d’Allemagne,
M. Azzedine Farhane, Ambassadeur de Mohammed VI i auprès de la République d’Autriche, de la République Slovaquie et de République de Slovénie,
M. Lotfi Bouchaara, Ambassadeur de Mohammed VI i auprès de la Fédération de Russie,
M. Mohamed Setri, Ambassadeur de Mohammed VI auprès de l’Etat du Qatar,
M. Youssef Balla, Ambassadeur de Mohammed VI auprès de la République d’Italie, de la République de Saint-Marin, de la République de Malte, et de la République d’Albanie,
M. Ahmed Rahhou, Ambassadeur de Mohammed VI , Chef de la mission du Royaume du Maroc auprès de l’Union Européenne et Chef de la mission du Royaume auprès de la Communauté européenne de l’Energie Atomique.
M. Abderrahim Atmoun, Ambassadeur de Mohammed VI auprès de la République de Pologne,
M. Hassan Tariq, Ambassadeur de Mohammed VI auprès de la République tunisienne;
M. Yassir Fares, Ambassadeur de Mohammed VI auprès de la République Argentine,
M. Abdelfettah Lebbar, Ambassadeur de Mohammed VI auprès des États-Unis du Mexique et de Bélize,
M. Amine Chaoudri, Ambassadeur deMohammed VI auprès de la République du Pérou et de l’Etat de Bolivie,
M. Jamal Chouaibi, Ambassadeur de Mohammed VI auprès de la République Socialiste du Vietnam,
M. Mohamed Achkalou, Ambassadeur deMohammed VI auprès de la République de Finlande et de la République d’Estonie,
Mme Imane Ouadil, Ambassadeur deMohammed VI auprès de la République du Ghana,
M. Youssef Slaoui, Ambassadeur de Mohammed VI auprès du Burkina Faso,
M. Mustapha Benkhiyi, Ambassadeur deMohammed VI auprès du Royaume du Bahreïn,
Mme Rajaa Naji Mekkaoui, Ambassadeur de Mohammed VI auprès du Vatican et de l’Ordre souverain et militaire de Malte,
M. Samir Addahre, Ambassadeur deMohammed VI, Représentant permanent du Maroc auprès de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco).

 

article suivant

500.000 dirhams en devises pour booster les startups

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.